30 mars 2020

5 idées reçues sur le métier d’hôte ou hôtesse d’accueil

Le secteur de l’accueil est un secteur dynamique, porteur et pourvoyeur d’emploi. Malgré cela, le métier d’hôtesse d’accueil souffre de nombreuses idées reçues qu’il est important de déconstruire. En effet, la réalité de ce métier est souvent bien différente de l’imaginaire collectif. Voici donc cinq préjugés sur les hôtes et hôtesses d’accueil.

Idée reçue 1 : les hôtesses sont recrutées sur leur physique

C’est sûrement l’un des clichés les plus tenaces concernant ce métier. Non, les hôtesses ne sont pas présentes sur des événements ou en entreprise pour faire joli. Elles ont de vraies compétences et sont recrutées en fonction de celles-ci et non de leur physique.

Dans le domaine de l’accueil, la présentation est certes un critère important, mais cela passe par une tenue correcte, une allure soignée et un sourire à toute épreuve. Avoir une bonne présentation est indispensable pour l’accueil mais aussi pour le domaine de la vente, par exemple, et cela ne signifie pas qu’il faut avoir un physique de mannequin pour être hôtesse.

Idée reçue 2 : les hommes n’exercent pas ces métiers

S’il est vrai que l’hôtessariat est un secteur majoritairement féminin, puisque 80% des hôtes d’accueil sont des hôtesses, cela ne signifie pas que les hommes ne peuvent pas exercer ce métier. Au contraire, les agences d’hôtessariat, comme Alizée Hôtesses, souhaitent proposer à leurs clients des profils variés et sérieux. Les hommes comme les femmes sont donc encouragés à postuler pour ces emplois.

De plus, avoir de l’expérience dans l’hôtessariat apporte un plus sur votre CV du fait de la diversité des missions proposées. Travailler dans ce secteur est donc une expérience enrichissante et valorisée peu importe le genre de la personne. 

Idée reçue 3 : le salaire n’est pas intéressant

Cette idée reçue, comme les précédentes, est complétement fausse. La grande majorité des employés sont payés en fonction de leur niveau d’études et de leur ancienneté. Les métiers de l’accueil ne font pas exception.

S’il est très fréquent pour les hôtes et les hôtesses de commencer au SMIC, leurs salaires augmentent après quelques années d’expérience. Par exemple, pour un poste d’accueil à temps plein en entreprise, la rémunération peut aller jusqu’à 2 000€ brut par mois. Il est également possible de faire évoluer votre carrière dans les métiers de l’accueil et donc d’avoir un meilleur salaire.

Idée reçue 4 : les missions sont ennuyeuses

Les missions d’un hôte ou d’une hôtesse d’accueil ne se limitent pas à sourire et à faire joli à l’entrée d’un événement ou d’une entreprise. Bien au contraire, les missions confiées sont variées et stimulantes. Les hôtes et les hôtesses ont rarement une minute à eux pendant leurs journées !

Lors d’événements professionnels ou de manifestations culturelles, le personnel d’accueil est là pour renseigner les visiteurs mais il doit également gérer le vestiaire et les invitations. Parfois, des missions de services peuvent leur être demandées lorsqu’un buffet ou un repas est prévu sur l’événement. En entreprise, les hôtes et hôtesses aident à la gestion des salles de réunion et font également du secrétariat.

Idée reçue 5 : faire carrière dans les métiers de l’accueil ? Impossible !

Comme nous l’avons dit en introduction, le secteur de l’accueil est très dynamique. Il ouvre donc de nombreuses portes vers des postes de managers. Chez Alizée Hôtesses, vous avez la possibilité d’évoluer, après plusieurs années d’expérience, vers le métier de chargé de site.

Le chargé de site encadre et forme les hôtesses en entreprise et fait le lien entre le personnel d’accueil, l’entreprise et l’agence d’hôtessariat. Il communique toutes les informations nécessaires aux parties prenantes qui travaillent sur les sites dont il a la charge et peut être amené à effectuer des remplacements d’urgence.

Dans le secteur de l’événementiel, il est également possible de devenir chef hôte. Cette personne veille au bon déroulement de la manifestation sur lequel elle intervient et encadre les équipes d’accueil.

Retour